hellooo !

Connexion à votre Espace Transparence Welcome back !
MOT DE PASSE OUBLIÉ ?

VGP sur les appareils de levage et épreuves

Retour à la liste des contrôles

Les VGP (Vérifications générales périodiques) des appareils de levage sont des contrôles techniques règlementaires imposées au responsable d’établissement pour garantir la sécurité des biens et des personnes. Ces VGP permettent également de s’assurer du bon état de conservation de vos équipements, et éviter ainsi les pannes liées à leur dysfonctionnement.

Acritec réalise les vérifications de vos appareils de levage et vous propose une date d’intervention rapide !

Quels appareils de levage sont-ils concernés par ces VGP ?

  • VGP de treuil.
  • VGP de palan.
  • VGP de pont roulant.
  • VGP de portique.
  • VGP de potence.
  • VGP de grue à tour à montage automatisé (GMA) ou par éléments (GME).
  • VGP de grue auxiliaire ou mobile.
  • VGP de table élévatrice.
  • VGP de hayon.
  • VGP de chariot élévateur.
  • VGP de nacelle.
  • VGP d’engin de chantier équipé en levage.
  • VGP de plate-forme élévatrice de personnes…
  • a liste exhaustive des appareils de levage concernés par les VGP se trouve l’arrêté du 1er mars 2004.

Quelle est la périodicité de mes VGP ?

La VGP (vérification générale périodique) des appareils de levage doit avoir lieu chaque année.

Cependant, cette périodicité peut être de 6 mois pour :

  • Sur les élévateurs de personne motorisés
  • Des appareils de levage listés dans l’article 20 de l’arrêté du 1er mars 2004 (grues auxiliaires, grues mobiles ou à montage rapide, bras pour bennes amovibles, hayons, engins de terrassement utilisés en levage, chariots élévateurs…)
  • Les VGP appareils de levage à force humaine sauf lorsque leur installation est permanente.

Pour les élévateurs de personnes, utilisables par la force humaine, la périodicité des VGP est de 3 mois.

À chaque installation neuve et lors d’opérations de démontage suivi d’un remontage d’un appareil de levage, un contrôle de mise ou remise en service est obligatoire.

Quelles sont les situations qui demandent une vérification obligatoire de mise ou remise en service ?

  • Lors de l’achat d’un appareil neuf ou d’occasion
  • En cas de changement de site d’utilisation
  • En cas de changement de configuration ou des conditions d’utilisation, sur un même site
  • A la suite d’un démontage suivi d’un remontage de l’appareil de levage (comme les grues à tour de chantier par exemple)
  • Après tout remplacement, réparation ou transformation importante intéressant les organes essentiels de l’appareil de levage ;
  • A la suite de tout accident provoqué par la défaillance d’un organe essentiel de l’appareil de levage.

Que dit la règlementation concernant les vérifications des appareils de levage ?

Les VGP des appareils de levage sont régis par l’article 23 de l’arrêté du 1er mars 2004. Il nous rappelle l’importance et le caractère obligatoire des contrôles.

Comment se déroule une VGP d’appareils de levage ?

En premier lieu, l’inspecteur effectue un examen visuel. Cela permet de vérifier l’état de conservation de vos appareils de levage et de constater d’éventuelles endommagements ou signe d’usure.

Ensuite, il réalise les essais de fonctionnement. Ils servent à vérifier l’état des mécanismes et vérifier s’ils fonctionnent correctement. Pour cela, toutes les parties accessibles de l’appareil sont inspectées.

Comment bien préparer la venue de l’inspecteur ?

  1. Prévoir une personne qualifiée interne à votre entreprise, disposant des autorisations de conduite à jour nécessaires aux manœuvres pour le contrôle des appareils de levage. Cette personne accompagnera l’inspecteur lors des manipulations de vos appareils de levage.

Certains bureaux de contrôle, comme Acritec, forment leurs inspecteurs à la conduite d’engins et habilitent leurs techniciens. Nous vous faisons signer des autorisations de conduite de vos engins sur site, ce qui vous permet de vous concentrer sur l’activité de votre entreprise, et notre technicien gagne en autonomie.

2. Prévoir d’immobiliser vos appareils de levage à contrôler le temps nécessaire à la vérification. Vous pouvez prévoir le contrôle des appareils de levage très tôt le matin pour limiter votre désorganisation.

3. Présenter et faire signer votre plan de prévention à l’inspecteur. En effet, il est sous votre responsabilité de chef d’établissement. Il est donc nécessaire de vous assurer qu’il a pris connaissance des risques au sein de votre organisation et ceux qu’il peut amener lors de sa mission.

4. En général, des charges seront nécessaires à la vérification des appareils de levage. Renseignez-vous auprès de votre bureau de contrôle pour connaître le poids des charges qui vont dépendre du type de la visite et des appareils de levage à contrôler. Si vous n’avez pas de charges, vous pouvez en louer. Des techniciens utiliseront dans certains cas un peson, des blocs de béton ou de ferraille ou des palettes chargées à condition qu’ils soient bien sécurisés.

5. Concernant les appareils de levage roulants, il est nécessaire de prévoir une zone sécurisée pour effectuer les différents essais nécessaires à la vérification. Assurez-vous que cette zone sécurisée ne sera pas traversée pendant la durée des essais.

6. Enfin, les documents suivants sont à remettre au technicien à son arrivée :

– La notice d’utilisation des appareils de levage concernés ;
– Le carnet d’entretien ;
– Le certificat CE ;
– Le Registre de sécurité.

On veille pour vous !

Ne manquez rien !

Informations techniques, veille réglementaire, engagements sociétaux, management libéré…

Pourquoi choisir un bureau de contrôle accrédité ?

Souvent dans l’esprit des dirigeants ou responsables d’organisation, un bureau de

Management Libéré : Un impact positif sur la satisfaction client

Isaac GETZ définit le management libéré comme « Une organisation dont les collaborateurs ont à

Qu’est-ce que l’habilitation électrique ?

L’habilitation électrique c’est la reconnaissance par un employeur, de la

Attestation CONSUEL, comment ça marche ?

Obtenir une attestation CONSUEL peut parfois s’avérer plus compliqué que prévu, notamment à

6 agences en rhone-alpes

Cultivons la proximité

  • GRENOBLE - ISèRE
  • VALENCE - DRôME
  • AUBENAS - ARDèCHE
  • LYON - RHôNE
  • CHAMBéRY - SAVOIE
  • MONTéLIMAR - DRôME